Les plus beaux sites touristiques et naturels de Bretagne

Carte Bretagne

Manoir de Stang-al-lin

Manoir de Stang-al-lin By Julien1978 CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons

Le manoir de Stang-al-lin (la vallée du lin), surnommé « le chateau rose » en raison de la couleur de ses murs, est un manoir datant de 1903, se trouvant sur la commune de Concarneau dans le Finistère.

Average: 2 (1 vote)

Citadelle de Belle-ile-en-Mer

Citadelle de Belle-ile-en-Mer By Patrice78500 CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Citadelle d'une superficie de 10 ha dont les remparts s'étendent sur 4km, elle réunit une dizaine de bâtiments totalisant plus de 10 000 m2 de planchers, sans compter de très nombreuses casemates.

Construite à partir de 1549, elle garde d'impressionnants fossés.

Average: 2 (1 vote)

Plessis-Josso

Plessis-Josso By Selbymay CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Le Manoir bien conservé et toujours habité s'élève dans un agréable cadre de verdure à proximité d'un étang.Construit vers 1330 par Sylvestre Josso, écuyer ducal, durant la période agitée de la guerre de Succession de Bretagne (XIVe siècle), il passa ensuite par alliance dans la puissante famille Rosmadec et servit de résidence à de personnages importants tels qu'un évêque, des sénéchaux et des gouverneurs de villes bretonnes. A la fin du XVIIIe siècle il devint la propriété de la famille Le Mintier de Léhélec qui l'habite encore aujourd'hui.

Average: 2 (2 votes)

Manoir de La Peignie

Le Manoir de la Peignie XIII-XVIIème siècle, entouré d'un vaste parc, de douves et d'allées cavalières, à 500 m du village et à proximité de chemins de randonnée, offre un havre de paix pour se reposer ou rayonner à la découverte de villes médiévales, Moncontour, Dinan.

Average: 3 (2 votes)

Manoir de Vaumadeuc

Manoir de Vaumadeuc By Dolly11 CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Un Poème de pierres au coeur du Penthièvre, le manoir du Vaumadeuc du XVe siècle vous ravira avec sa façade renaissance, son parc intimiste de collections végétales, entre roseraies, pigeonnier, étang boisé. Charme authentique d'une demeure élégante aux poutres sculptées.

Average: 3.5 (2 votes)

Fort National

Ancien Fort Royal, le Fort National a été construit en 1689 par l’ingénieur Siméon Garengeau d’après les plans de Vauban et sur les ordres du Roi Louis XIV, en même temps que les remparts de Saint Malo dont il assurait la défense. Bastion avancé de la cité corsaire, il s’inscrit dans l’ensemble des fortifications qui allaient jusqu’au fort La Latte.

No votes yet

Fort du Guesclin

Fort du Guesclin By Sanchezn CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Le fort Du Guesclin construit sur les vestiges d'une ancienne forteresse, s'isole sur son île dès que la marée monte. Son origine est fort ancienne et vient du nom du constructeur du premier édifice : Bertrand Du Guesclin, aïeul du chef de guerre qui portait le même nom.

La première forteresse, édifiée en 1160 et occupée par la famille pendant 3 générations, changea de propriétaire en août 1234 où le roi Louis l'attribua à Henry d'Avaugour. La forteresse édifiée à l'origine sur l'île se dégrada au cours des ans pour finir par être démantelée puis rasée.

Average: 3 (1 vote)

Moncontour

Moncontour

Petite cité de caractère située en plein cœur des Côtes-d’Armor, entre deux vallées, Moncontour se présente comme un village médiéval cerné de remparts et perché sur un promontoire rocheux.

Average: 2 (1 vote)

Rochefort-en-Terre

Rochefort-en-Terre

Rochefort-en-Terre est une très jolie Cité de Caractère construite dans un superbe site, la vallée du Gueuzon, paysage de rochers granitiques, de bois et de prés.
Située sur un éperon rocheux, cet emplacement en fait une place forte dès le Haut Moyen-Age.
Un château fort, fief de la famille Rochefort, y fut construit au XIIème siècle et plusieurs fois détruit et reconstruit.

Average: 2 (1 vote)

Le cap Fréhel

Le cap Fréhel

le CAP FREHEL constitue le plus vaste ensemble (près de 400 hectares) de landes littorales des côtes françaises. Du haut des falaises escarpées, lorsque le vent se lève, le spectacle est grandiose. Qu’on l’atteigne par la route côtière, ou par la route intérieure (Bourg de FREHEL - PLEVENON), après avoir traversé la lande, le CAP FREHEL, c’est en effet le choc, l’émotion forte, un sentiment confus de notre insignifiance devant un spectacle tout à la fois grandiose et tragique où l’eau, le roc, le vent se livrent un combat sans merci.

Average: 3 (1 vote)

Pages