Les plus beaux sites touristiques et naturels de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Carte Provence-Alpes-Côte d’Azur

Fort de Brégançon

Fort de Brégançon By Patrub01 CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Situé sur la commune de Bormes-les-Mimosas, le Fort de Brégançon se dresse sur un piton rocheux de 35 mètres d'altitude qui fut, pendant de longs siècles, séparé de quelques brasses de la côte méditerranéenne. Cet ilot, qui permet de surveiller la rade de Toulon, est occupé par une forteresse depuis plus de 2000 ans.

Après avoir appartenu à la noblesse locale, le fort de brigançon fut loué par l'État à des particuliers, le dernier locataire le rénova complètement.

Il devint résidence présidentielle en 1968 par un arrêté de Charles de Gaulle.

Average: 2 (1 vote)

Palais des Comtes de Provence

Ce palais du 12ème siècle, ancienne résidence d'été des Comtes de Provence (du 13ème au 15ème siècle), abrite le musée du Pays brignolais, créé en 1945 par André Jaubert.

No votes yet

Forteresse de Mornas

Vous serez accueillis avec courtoisie par Dame Péagère qui vous indiquera selon le moment de la saison, les visites guidées et les visites animées. Lors des visites animées, la Forteresse de Mornas revit comme au XIIIe siècle où chevaliers et gentes dames vous offrent leur passé comme présent. Viendront ensuite divers personnages costumés qui vous feront revivre la vie quotidienne au XIIIe siècle (Visites animées les week-ends et jours fériés et tous les jours en juillet, août. Visites guidées tous les jours.

No votes yet

Citadelle de Sisteron

Entre Provence et Dauphiné, dominant la cluse où coule la Durance, la Citadelle de Sisteron barre le ciel, couronne la ville de ses enceintes, de ses bastions, de son donjon.

No votes yet

Les Calanques de Cassis

Les Calanques de Cassis

Le massif des calanques, aux portes de Marseille, offre un paysage de carte postale. Du cap Canaille à Marseille, cette côte calcaire, certainement la plus sauvage de la France méditerranéenne, se jette dans une eau transparente qui rappelle celle des tropiques. Cette côte est composée de calanques et de petites criques sauvages : ces véritables fjords miniatures sont les vestiges d'anciennes rivières côtières noyées par la mer, après la fonte des glaces.

Average: 4 (1 vote)

Digue à la mer

Digue à la mer

Longue d'une vingtaine de kilomètres, elle est strictement interdite à tout véhicule à moteur sur le territoire de la Réserve. Toute la zone, très favorable aux oiseaux (sternes, avocettes, mouettes et goélands, gravelots à collier interrompu), d'une étonnante beauté, est à découvrir tôt le matin.

Average: 4 (1 vote)

Les Gorges de l'Infernet

Les Gorges de l'Infernet

Cet espace offre différents itinéraires de promenades. Le circuit du barrage Bimont au barrage Zola présente un parcours varié et très agréable, avec de superbes points de vue sur les gorges de l'Infernet et sur les deux lacs.

No votes yet

Le Val d'Enfer

Le Val d'Enfer

Les Baux-de-Provence est un terroir où se mêlent la douceur du climat méditerranéen et l’âpreté étonnante d’une nature tourmentée. Cet habitat, plusieurs fois millénaire, souvent détruit, toujours renaissant, domine ce site grandiose au point de rencontre des voies naturelles, venant aussi bien de l’Aquitaine et de l’Espagne que du Nord de l’Europe pour déboucher sur la Méditerranée. La vieille cité s’accroche à son roc monumental au milieu d’un fabuleux éboulis de roches que l’on nomme, non sans raison, le Val d’Enfer.

No votes yet

Les Clues de Barles

Entrée nord de la Clue de Barles

Entre les hautes parois rocheuses, les eaux agitées du torrent s'engouffrent. Il y a des milliers d'années, un bouleversement géologique a provoqué une formidable cassure verticale appelée "clue". Les stries (traits) verticales sont dues au renversement des roches.

Average: 2 (1 vote)

La Dalle à Ammonites

La Dalle à Ammonites

Seulement à 4km après la sortie de Digne, sur la rive droite de la Bléone, nous rencontrons le site célèbre de la dalle à ammonites. Sur 320 mètres-carrés on compte plus de 1550 ammonites de toutes tailles, dont les plus grandes ont un diamètre de 70 cm.

Les coquilles de ces ammonites se sont accumulées sur un ancien fond marin, ont été recouvertes par d'épais sédiments et au cours des années elles se sont transformées en roches et en fossiles. C'est le soulèvement de la chaîne alpine qui a hissé cette dalle à 630 m d'altitude et l'a mise à nu.

Average: 3 (1 vote)

Pages