Les plus beaux sites touristiques et naturels de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Carte Provence-Alpes-Côte d’Azur

Fort Saint-Nicolas (Marseille)

Situé à un emplacement stratégique, sur la rive sud de l'entrée du Vieux-Port de Marseille, le fort Saint-Nicolas se présente sous la forme d'un dispositif à double enceinte, fossés et bastions.
En 1660, Marseille est assujettie au pouvoir royal après l'attaque d'une armée de 7000 hommes commandée par le Duc de Mercoeur. Louis XIV décide alors l'édification du fort St-Nicolas pour protéger la rade de Marseille. Mais cette construction est surtout un moyen pour lui de contrôler une ville qui lui a longtemps été hostile.

No votes yet

Palais des ducs de Savoie

Le palais des Ducs de Savoie est construit à partir de 1559 par ordonnance d’Emmanuel-Philibert, duc de Savoie. Il appelé le palais Ducal, puis le palais Royal à partir de 1713. Saccagé par les troupes françaises durant la Révolution, il est restauré sur ordre du roi de Sardaigne Charles-Felix (1826). Après l’annexion à la France en 180, il devient la préfecture des Alpes-Maritimes. Napoléon III offrit les 2 bustes de part et d’autre de l’entrée. L’état actuel du palais date de 1905. La façade est ornée de fenêtres à colonnes.

No votes yet

Citadelle Saint-Elme

Pour protéger le Comté de Nice des envahisseurs, le Duc de Savoie fait bâtir au XVIème siècle la Citadelle, les forts satellites du Mont-Alban et de Saint-Hospice ainsi que le port de la Darse où sont stationnées les galères. Ces constructions, confiées à des ingénieurs italiens, préfigurent un nouveau type de fortifications bastionnées. Aujourd'hui, ce remarquable ensemble (3ha) abrite l'Hôtel de Ville et les Musées Volti Goetz-Boumeester, la Collection Roux.

No votes yet

Citadelle de Sisteron

Entre Provence et Dauphiné, dominant la cluse où coule la Durance, la Citadelle de Sisteron barre le ciel, couronne la ville de ses enceintes, de ses bastions, de son donjon.

No votes yet

Les Robines du Liman

Les Robines du Liman

Les robines sont des collines de marnes noires sculptées par l'érosion. Quand le sol est détrempé, les reflets de la lumière sur ces harmonies sombres créent de violents contrastes. Leur matière meuble et friable se laisse façonner en formes douces qui composent d'étranges paysages.

Average: 3 (1 vote)

Le défilé de la pierre Ecrite

Le défilé de la pierre Écrite

A une dizaine de kilomètres de Sisteron, en bordure de la route de Saint-Geniez, peu avant Chardavon, la roche a été gravée au début du Ve siècle d'une inscription louant les bienfaits de Claudius Dardanus, homme influent de cette époque, qui aurait fait aménager la route donnant accès à Théopolis et construire des fortifications pour protéger cette cité des Barbares.

Average: 2 (1 vote)

La Clue de Carejuan

La clue de carajuan

Après le Point Sublime, la route descend vers le lit du Verdon jusqu'à s'en rapprocher de telle sorte que, suite à des crues du Verdon, la route a du être refaite.
Avant le pont de Carajuan, lieu de prédilection des amateurs de sport d'eaux vives, des pique-niqueurs et des pêcheurs à la truite, la route passe sous un auvent taillé dans la roche de la falaise.
Puis la route arrive au pont de Soleils qui est le point de rencontre amont des routes rive droite et rive gauche de l'exploration touristique des Gorges du Verdon.

Average: 4 (1 vote)

La Dalle à Ammonites

La Dalle à Ammonites

Seulement à 4km après la sortie de Digne, sur la rive droite de la Bléone, nous rencontrons le site célèbre de la dalle à ammonites. Sur 320 mètres-carrés on compte plus de 1550 ammonites de toutes tailles, dont les plus grandes ont un diamètre de 70 cm.

Les coquilles de ces ammonites se sont accumulées sur un ancien fond marin, ont été recouvertes par d'épais sédiments et au cours des années elles se sont transformées en roches et en fossiles. C'est le soulèvement de la chaîne alpine qui a hissé cette dalle à 630 m d'altitude et l'a mise à nu.

Average: 3 (1 vote)

Les Calanques de Cassis

Les Calanques de Cassis

Le massif des calanques, aux portes de Marseille, offre un paysage de carte postale. Du cap Canaille à Marseille, cette côte calcaire, certainement la plus sauvage de la France méditerranéenne, se jette dans une eau transparente qui rappelle celle des tropiques. Cette côte est composée de calanques et de petites criques sauvages : ces véritables fjords miniatures sont les vestiges d'anciennes rivières côtières noyées par la mer, après la fonte des glaces.

Average: 4 (1 vote)

Le Val d'Enfer

Le Val d'Enfer

Les Baux-de-Provence est un terroir où se mêlent la douceur du climat méditerranéen et l’âpreté étonnante d’une nature tourmentée. Cet habitat, plusieurs fois millénaire, souvent détruit, toujours renaissant, domine ce site grandiose au point de rencontre des voies naturelles, venant aussi bien de l’Aquitaine et de l’Espagne que du Nord de l’Europe pour déboucher sur la Méditerranée. La vieille cité s’accroche à son roc monumental au milieu d’un fabuleux éboulis de roches que l’on nomme, non sans raison, le Val d’Enfer.

No votes yet

Pages