Les plus beaux sites touristiques et naturels du département de Charente-Maritime

La Forêt de la Coubre

La Forêt de la Coubre

La forêt de la Coubre s'étend sur une trentaine de kilométres, de Saint-Palais-sur-mer à Ronce-les-bains, en bordure de l'océan. La côte découpée, constituée de corniches et de conches de Royan à Saint-Palais-sur-mer, se transforme en immenses plages de sable fin au pied des dunes (La Côte Sauvage). Une piste cyclable s'étend à travers la forêt de Saint-Palais-sur-mer à La Palmyre.
Au sein de la forêt de la Coubre, vous découvrirez et vous pourrez visiter le phare de la Coubre.

Average: 3 (1 vote)

Les dunes de l'Ile de Ré

Ile de Ré Le Bois Plage

L'Ile de Ré s'étend sur près de 30 km. Elle est formée d'une suite d'ilôts, aujourd'hui réunis, dont les trois principaux sont Ré, Loix et Ars.
Au sud, une ligne de dunes repose sur un plateaux rocheux qui se poursuit loin vers le large, et forme la Côte Sauvage.
A l'ouest, au-delà de La Couarde commence les salines qu'une nouvelle génération de sauniers s'emploie depuis peu à sauver de l'abandon dans lequel elles tombaient inexorablement.

Average: 3 (1 vote)

Talmont-sur-Gironde

Talmont-sur-Gironde

Edifié sur un petit promontoire rocheux qui s'avance en surplomb sur la rive nord de la Gironde, le minuscule village de Talmont dégage une rafraîchissante impression de sérénité avec ses étroites ruelles fleuries de roses trémières et bordées de jolies petites maisons blanches rehaussées de volets aux teintes pastel.

Average: 2 (1 vote)

Mornac-sur-Seudre

Mornac-sur-Seudre (source : wiki)

La Seudre est un petit fleuve côtier de 70 km dont l'estuaire fait partie du bassin ostréicole de Marennes. C'est au fond de cet estuaire que se trouve le petit port de Mornac, avec ses cabanes d'ostréiculteurs alignées le long du chenal. Un dédale de ruelles entoure une vielle église fortifiée en partie de style roman avec un chevet semi-circulaire du XIIe siècle, la nef et la façade étant du XVe siècle.

Average: 4 (1 vote)

La Flotte en Ré

La Flotte en Ré

Communauté de pêcheurs dès l'Antiquité, le village s'est développé au XIe siècle autour du château des Mauléon. Du marché médiéval, les venelles mènent à l'église Ste Catherine, construite au XIVe siècle à la place de l'ancienne chapelle du château et remaniée jusqu'au XVIIIe siècle.
De l'abbaye des Châteliers bâtie en 1156, ne subsistent que les murs latéraux de l'église et une partie du cloître.

Average: 2.5 (2 votes)

Ars-en-Ré

Ars-en-Ré

Dans la partie occidentale de l'île de Ré, juste après l'isthme étroit que submergent parfois les grandes marées d'équinoxe, Ars en Ré est situé à proximité des marais salants du Fier d'Ars. Ses ruelles, bordées de petites maisons blanches à volets verts, sont si étroites qu'il a fallu jadis entailler certains murs d'angle pour permettre la circulation des attelages.

Average: 2 (1 vote)

Tour de l'Isleau

Tour de l'Isleau By Cobber17 CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

La construction est attribuée à Henri III Plantagenêt, duc d'Aquitaine et comte de Poitou. Le premier seigneur connu avec certitude apparaît dans un aveu rendu en 1368, il s'agit de Pont de Vivonne, chevalier. Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, le domaine devint la propriété des barons de la Chaume.

Average: 2 (1 vote)

Donjon de Pons

Donjon de Pons By Hubert DENIES CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons

Élément emblématique de cette petite ville tranquille, le donjon médiéval demeure le témoin d'un passé où Pons possédait une réelle influence sur la région. Un premier donjon fut ainsi rasé dès le XIIe siècle à l'initiative de Richard Cœur de Lion dans le but de réduire les aspirations à l'indépendance des Saintongeais de l'époque.

Average: 2 (1 vote)

Donjon de Fouras

Donjon de Fouras By Patrick Despoix CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

C'est dans la petite ville de Fouras, tout près de Rochefort-sur-Mer et de la Rochelle, que le Fort Vauban, se dresse et veille sur la ville telle une vigie.

Le château de Fouras fut fortifié en 1672 par Vauban, il ne reste aujourd'hui que le donjon, qui abrite le Musée régional de la ville, et l'enceinte.

Ancienne place forte, comprise dans le système militaire de Vauban, qui assurait la protection du port et de l'arsenal de Rochefort.

Average: 3 (1 vote)

Tour de Broue

Tour de Broue By Cobber17 CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Bâtie sur un éperon rocheux dominant le Golfe de Saintonge et le marais de Brouage, La Tour de Broue est le dernier vestige d'un ensemble fortifié du XIème siècle. Ce donjon est fondé sur un monticule factice qui s’élève d’environ 80 pieds au-dessus de la mer et du marais dont il est entouré.

Il ne reste plus aujourd’hui qu’une moitié de la tour, celle qui faisait face à la côte ; mais il est facile de reconnaître qu’elle était carrée bâtie en moëllon, avec quelques rangs de pierres de taille de distance en distance.

Cinq contreforts fortifiaient chacune de ces faces.

Average: 2 (1 vote)

Pages