Les plus beaux sites touristiques et naturels du département de la Creuse

Le labyrinthe géant de Guéret

Le labyrinthe géant de Gueret by labyrinthe-gueret.fr

A gauche puis tout droit. Non, çà devait être à droite ! Au Labyrinthe Géant, la nature maîtrisée vous prépare bien des pièges et des découvertes.

La promenade devient alors un jeu de piste géant, pour petits et grands.

Au total : 4,5 kms d’allées sur 2,2 ha.

Average: 2.5 (2 votes)

Arboretum de la Sédelle

Arboretum de la Sédelle photo de youtube.com

Classé « Jardin remarquable » depuis 2004, label attribué par les services du Ministère de la Culture, l’Arboretum de la Sédelle présente une extraordinaire collection d’érables constituée par le propriétaire Philippe Wanty.

Sur 12ha, arbres et arbustes vous conduiront du bocage naturel au paysage aménagé.

Les collections sont agencées dans un site naturel remarquable.

Average: 2 (1 vote)

Ecomusée Tuilerie de Pouligny

Ecomusée Tuilerie de Pouligny

Laissez-vous emporter par la fascinante et improbable histoire de la rencontre de l’homme et de l’argile il y a 12 000 ans.

Elle modela notre vie et nos civilisations. Visites guidées, spectacles sons et lumières, concerts, expositions, animations pour les petits, les grands et les familles, ateliers de poterie, initiation à l'émaillage et aux cuissons de poteries dans des fours à bois, marché de potiers, etc...vous guideront sur les traces de l'homme et de l'argile.

Average: 3 (1 vote)

Parc animalier des Monts de Guéret Les Loups de Chabrières

Parc animalier des Monts de Guéret Les Loups de Chabrières By Alertomalibu Own work CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

En Limousin, les loups ont habité nos forêts jusqu’à quelques decennies. C’est pourquoi il était judicieux de créer un site qui redonne à cet animal extraordinaire un espace de vie dans lequel nous puissions l’observer et le redécouvrir...

Redoutés, pourchassés, exterminés, les loups ont disparu de France en 1937.

Sauvages, intelligents, fascinants, ils reconquièrent aujourd’hui leurs territoires d’antan.

Average: 3 (1 vote)

La Cascade de Jarreaux

La Cascade de Jarreaux

En prenant la route de Bourganeuf à moins d’un kilomètre, la route enjambe un pont sur la Maulde. Immédiatement après sur la gauche, une aire aménagée marque le début d’une belle promenade vers la cascade des Jarrauds (que l’on écrit aussi Jarreaux).

Average: 2.5 (2 votes)

La cascade des Moulines

La cascade des Moulines

Le ruisseau de la Siauve entaille le plateau pour atteindre le cours d'eau de la Creuse. L'eau dévale en cascade, se frayant un chemin au milieu de blocs granitiques, taraudés en marmites de géants, vastes cavités creusées par les eaux chargées de pierres.

No votes yet

Les gorges du Verger

Les gorges du Verger

Les eaux vives de La Gasne Molle éclaboussent d'écume blanche les roches des gorges du Verger. C'est un site naturel protégé et classé. Un circuit de randonnée réaménagé avec une nouveauté, les "Spirits Houses" (maison de l'esprit) placées à proximité du chemin de promenade, commémorant le centenaire de la mort de Martin Nadaud.

Average: 4 (1 vote)

Les pierres Jaumâtres

Les pierres Jaumâtres

Situées à 602 mètres d'altitude et à 1 lieue d'ici sur le mont Barlot, les Pierres Jomathres s'amoncellent sous forme d'impressionnants blocs de granit, appelés anciennement Pierres aux Matres déesses gallo-romaines devenues les fées ou fades. D'autres vous diront que ces pierres tiennent leur nom du mot gaulois JO-MATHR (couper, faire couler le sang)

Average: 3 (1 vote)

Château de Boussac

La légende raconte que le premier château de BOUSSAC aurait été construit sur ordre de Jules César. la restauration et les aménagements des jardins ainsi que le remeublement de BOUSSAC en font aujourd'hui un lieu d'expositions attirant à lui de nombreux visiteurs qui contribuent par leur intérêt à sa résurrection.

No votes yet

Château de Chantemille

Le Château de Chantemille, au nom enchanteur, charme tous les visiteurs. Depuis son éperon rocheux, il domine la Creuse traversé par une passerelle, mais aussi le joli village aux maisons éparses. Il témoigne des châteaux Marchois du XVe siècle. construit en 1470, avec ses deux tours circulaires flanquant la façade arrière et sa tour d’escalier quadrangulaire en façade principale, a conservé d’intéressants vestiges d’un château plus ancien.

Average: 4 (3 votes)

Pages