Les plus beaux sites touristiques et naturels du département des Pyrénées-Atlantiques

Lapiaz des Arres d'Anie

Lapiaz des Arres d'Anie

Les Arres d'Anie se trouve à l'est du pic d'Anie.
C'est un spectaculaire karst de Larra (massif de Larra-Belagua), un immense lapiaz calcaire datant du Crétacé, rempli de trous et de fissures, sans la moindre trace d'eau en surface.
Soyez prudent car l'on trouve dans cet environnement de nombreux gouffres, dont le gouffre de la Pierre-Saint-Martin.

Average: 3 (1 vote)

Pas de Roland

Itxassou Pas de Roland

Itxassou est un petit village situé au coeur du Pays Basque, près de la frontière espagnole.
Itxassou, c'est le "pas de Roland", ce passage très étroit que la Nive a creusé dans le rocher et ou la légende situe les combats entre Roland le neveu de Charlemagne et les Sarrazins et les basques.

Average: 2 (1 vote)

Canyons d'holzarté et d'Olhadubi

Canyons d'holzarté et d'Olhadubi

Ce sont au sud de Larrau, les gorges d'Holcarté et les gorges d'Olhadubi. Rare sont ceux qui se risquent à le parcourir, ce canyon étant tellement étroit, inhospitalier et profond. Depuis la passerelle d'Holçarté, pont suspendu d'un bord de la falaise à l'autre, on peut avoir une vue impressionnante sur les gorges. Au sud de Sainte Engrâce, d'autres gorges, les gorges d'Ehujarre et de Kakouetta. Les premières sont parcourues sur toute la longueur par un sentier de randonnée sans difficulté majeure.

Average: 4 (3 votes)

La Corniche Basque

La Corniche Basque

La Corniche Basque, est un site naturel unique.
Elle est longue de 6 km sur sa partie appartenant à Urrugne. De ses hautes falaises de flysch vous pourrez vous promener sur son sentier du littoral, à la découverte de ses précieux atouts tels qu’un blockhaus, vestige du mur de l’Atlantique ; des Viviers basques, crique sauvage ou de la fameuse vague Belharra, unique vague géante d’Europe que seuls les professionnels sont capables de surfer.

No votes yet

Le Domaine d'Abbadia

Hendaye : Domaine d'Abbadia

Le domaine d'Abbadia constitue un promontoire dégageant de superbes points de vues sur l'océan mais aussi sur l'arrière pays. A la rencontre entre l'Océan et les Pyrénées, le site se caractérise par d'abruptes falaises, des criques et deux célèbres rochers "les Jumeaux" témoins du recul de la côte.
De vastes prairies, la lande atlantique, des bosquets sculptés par les vents offrent l'image d'un espace de nature contrastant avec les villes d'Hendaye, Irun et Fontarabie que l'on aperçoit à proximité.

No votes yet

Les Gorges de Kakouetta

Les Gorges de Kakouetta

Un trajet de deux kilomètres au fond des gorges, profondes parfois de plus de 300m, donc très ombragées. Le retour s'effectue par le même chemin. Compter environ 2 heures et demie...
Eviter les escarpins : les rochers, patinés par les nombreux visiteurs, sont parfois glissants et humides. Une belle bosse à passer à 10 minutes du départ, mais à part elle, peu de dénivelé. Les secteurs autrefois délicats sont équipés d'escaliers et de passerelles.

Average: 3.8 (8 votes)

La Grotte d'Harpéa

La Grotte d'Harpéa

La Grotte d'Harpéa ressemble à un pli en forme de "A" que l'on appelle un anticlinal. Il s'est formé par compression de couches horizontales lors de poussées tectoniques qui ont soulevé les Pyrénées.

Average: 4 (1 vote)

Source de la bidouze

Source de la bidouze

La source de la bidouze se situe dans une grotte, au pied d’une falaise, sur le versant nord du massif des Arbailles, juste au dessous d’Ahusquy.
Elle provient d’un petit lac souterrain nommé Eltzarreko Ordokia. Elle rejoint la Joyeuse à Saint-Palais puis le Lihoury à Bidache. Elle débouche dans l'Adour près de Guiche.
L’accès à la source est toujours ombragée, dans une végétation luxuriante et humide. Le chemin est souvent très glissante et encombrées de pierres.

No votes yet

Sare

Village de Sare

Haut lieu de la chasse à la palombe, Sare a le culte des traditions du pays et da la vie transfrontalière.
Outre de solides maisons du XVIIe siècle, le village compte de nombreux édifices religieux : l'église St Martin du XVIIe siècle, la chapelle Ste Catherine de la même époque et quatorze oratoires aux ex-voto gravés par des marins.

Ne manquez pas d'emprunter le petit train de la Rhune qui vous emmènera jusqu'en haut de la montagne

Average: 3 (1 vote)

Aïnhoa

Aïnhoa

C'est l'un des villages les plus typiques du Pays basque. Sa rue principale se distingue par de vieilles maisons à toits de tuiles qui débordent sur des façades blanchies à la chaux, égayés de colombages et de volets peints en brun-rouge ou en vert, auxquels s'ajoute souvent une poutre maîtresse ornée d'inscriptions gravées. Et il y a bien sûr, le fronton communal de pelote basque. L'église est également tout à fait caractéristique avec ses deux étages de galeries intérieures, réservées aux hommes.

Average: 3.5 (2 votes)

Pages