The Most Beautiful Villages in France

Carte des plus beaux Villages de France

Larressingle

Le Village de Larressingle (source:wiki)

Le village de Larressingle est situé à l’ouest de Condom sur la ligne de plateaux qui sépare les vallées de l’Osse et de la Baïse.
D’après la légende, ce village fortifié du XIIIe siècle tirerait son nom de l’époque gallo-romaine où, ayant résisté à un siège de l’armée romaine de Crassus, lieutenant de César, aurait crié à ses soldats « Retro Singuli » : en arrière un par un. Mais une autre étymologie puiserait ses racines du latin « Cingulum », enceinte de donjon féodal et de la syllabe « re », réfection, reconstruction, pour devenir aujourd’hui Larressingle.

Average: 2 (1 vote)

Eguisheim

Eguisheim

Classé l'un des Plus Beaux Villages de France depuis 2003, grand prix national du fleurissement depuis 1989, médaille d'or du concours européen de l'Entente Florale en 2006... Eguisheim, berceau du vignoble alsacien, enroulés en cercles concentriques et multicolores autour de son château, ne compte plus ses titres de noblesse. A Eguisheim, il fait bon flâner le long des ruelles, dans la chaleureuse lumière qui varie selon les saisons, rehaussant ainsi la palette colorée des maisons blotties au creux des remparts. Votre visite s'impose !

Average: 3 (1 vote)

Lods

La village de Lods (source: wiki)

Traversé de part en part par la jolie rivière de la Loue qui jaillit à quelques kilomètres de là, le bourg est un ancien village de vignerons et de forgerons.

Le village est établi en l'un des points les plus resserrés de la vallée de la Loue, à l'abri du déchaînement des éléments. Il fut un centre viticole important et le siège d'une industrie métallurgique florissante au XVIIIe siècle, lorsque cinq cent ouvriers travaillaient dans les forges de la Loue.

Average: 2 (1 vote)

Balazuc

Balazuc

Il faut rejoindre la rive opposée de l'Ardèche pour avoir le recul suffisant et découvrir ce superbe village dans son ensemble.
Balazuc fut occupé aux VIIIe et IXe siècles par les Maures, mais son architecture actuelle se compose d'éléments allant du XIIIe au XVIIIe siècle.

Average: 3 (1 vote)

Pérouges

Pérouges

Traverser Pérouges, c'est partir de la porte d'En Haut pour rejoindre la porte d'En Bas. Le village a en effet conservé ses remparts médiévaux. Se dresse encore l'église-forteresse, avec son chemin de ronde, ses meurtrières et ses clefs de voûtes aux armes de la Savoie. Le vent de la Révolution a pourtant soufflé ici, comme en témoigne le grand tilleul qui ombrage la place de la Halle : cet arbre de la liberté fut planté en octobre 1792.

Average: 2 (1 vote)

Ménerbes

Ménerbes

C'est au moyen âge que Ménerbes acquiert une partie de son patrimoine, comme l'abbaye St Hilaire, ancien prieuré où s'arrêta St Louis à son retour des croisades.

L'église du XIIe siècle garde ses riches décorations. L'ancien cimetière tout proche offre une superbe vue panoramique. La visite du village se poursuit par l'ancien hospice et, sur la place de l'Horloge, le beffroi et son campanile.

Average: 3 (1 vote)

Vogüé

Vogüé

Vogüé est un village touristique situé au bord de l'Ardèche. Le village est classé parmi les plus beaux villages de France. le château des Seigneurs de Vogüé et ses quatre tours rondes domine sur cette cité méridional. Ses jardins en terrasses surplombent la rivière de l'Ardèche qui vous invite aux joies de la baignade, de la pêche, et du canoé.

Average: 2 (1 vote)

Mirmande

Mirmande

Lorsqu'on s'approche du bourg, le regard s'arrête sur les imposants remparts construits au Ve siècle.

Average: 2 (2 votes)

La Garde Adhémar

La Garde Adhémar

Perché sur une colline qui surplombe le canal de Donzère Mondragon et la plaine de Pierrelatte, cette ancienne place forte médiévale se situe sur la rive gauche du Rhône. Le village a conservé le charme pittoresque de ses ruelles tortueuses, traversées d'arcades, bordées de vieilles maisons et de passages voûtés que viennent animer galeries d'art et boutiques d'artisanat.

Average: 2 (1 vote)

Sixt-Fer-à-Cheval

Sixt-Fer-à-Cheval (source : wiki)

Le village entoure une ancienne abbaye dont les bâtiments visibles aujourd'hui datent du XVIIe siècle, mais qui avait été fondée en 1144 par les moines augustins d'Abondance, l'une des plus importantes communautés religieuses des Alpes du Nord au moyen âge. Son église, dont la nef date du XIIIe siècle, donne sur une place cernée de vieilles maisons et où se dresse un tilleul aux impressionnantes dimensions.

Average: 2 (1 vote)

Pages