The Most Beautiful Villages in France

Carte des plus beaux Villages de France

La Flotte en Ré

La Flotte en Ré

Communauté de pêcheurs dès l'Antiquité, le village s'est développé au XIe siècle autour du château des Mauléon. Du marché médiéval, les venelles mènent à l'église Ste Catherine, construite au XIVe siècle à la place de l'ancienne chapelle du château et remaniée jusqu'au XVIIIe siècle.
De l'abbaye des Châteliers bâtie en 1156, ne subsistent que les murs latéraux de l'église et une partie du cloître.

Average: 2.5 (2 votes)

Ars-en-Ré

Ars-en-Ré

Dans la partie occidentale de l'île de Ré, juste après l'isthme étroit que submergent parfois les grandes marées d'équinoxe, Ars en Ré est situé à proximité des marais salants du Fier d'Ars. Ses ruelles, bordées de petites maisons blanches à volets verts, sont si étroites qu'il a fallu jadis entailler certains murs d'angle pour permettre la circulation des attelages.

Average: 2 (1 vote)

Aubeterre sur Dronne

Aubeterre sur Dronne

On y découvre un village ancien avec ses ruelles en pente, pavées de galets, parsemées de jardins fleuris. Certaines maisons aux façades de craie blanche sont ornées de galeries en bois ou de balcons débordant de fleurs. Le village domine la verdoyante vallée de la Dronne et descend jusqu'à la rivière enfouie dans le verdure. Au centre du bourg sur la place, une statue veille sur les citoyens. Tout en haut du village, la ravissante église St Jacques conserve une très belle façade romane.

Average: 3 (1 vote)

Gerberoy

Le village de Gerberoy

Perché sur une butte du pays de Bray, Gerberoy est le pays des roses, mais aussi des glycines, des clématites, des marguerites qui débordent de vieux murs, envahissent les ruelles et occupent les pavés. Sur cette hauteur, à la frontière du royaume de France et du duché de Normandie, Normands et Anglais croisèrent et recroisèrent le fer avec les français. Guillaume le Conquérant y affronta même son fils en 1079, quand Robert Courteheuse eut des vues sur la Normandie.

Average: 4 (1 vote)

Parfondeval

Parfondeval

Ce hameau de moins de 200 habitants accroché aux rives d'une vallée fluviale est un village typiquement thiérachien. Comme c'est souvent le cas dans cette région, l'église à laquelle on accède par un portail situé dans une maison voisine, fut fortifiée afin de protéger les habitants d'une attaque éventuelle. Elle est pourvue d'une tour carré à tourelle qui pouvait être barricadée à la moindre alerte.

Average: 2 (1 vote)

Vouvant

Vouvant

Se dressant sur un promontoire qui domine un méandre de la Mère, à une vingtaine de kilomètres au nord de Fontenay le Comte, ce paisible bourg vendéen conserve une partie de ses anciens remparts. Son église romane, édifiée au cours des XIe et XIIe siècles, est abondamment ornée de motifs sculptés, dont les plus intéressants sont ceux qui figurent sur son portail nord, avec en particulier des scènes bibliques.

Average: 2 (1 vote)

Saint-Véran

Village de Saint Véran

Joignable par route depuis à peine plus d'un siècle, on pénètre dans le bourg constitué de plusieurs quartiers par la route en contrebas, et l'on découvre les constructions les plus anciennes, chalets de bois, belles galeries de greniers à fourrage, un puits, un four à pain. Les maisons sont isolées les unes des autres, cela permettait d'éviter que les incendies ne se propagent à tout le hameau. L'église présente un très beau porche à colonnes supportées par des lions.

Average: 3 (1 vote)

Coaraze

Le village de Coaraze

Au milieu des oliviers, les ruelles pavées de Coaraze mènent à l'église du XIIIe siècle, ornée au XVIIe siècle, sous l'influence du baroque italien, de 118 angelots dans un décor polychrome. La chapelle Bleue, décorée de fresques par Ponce de Léon est un oratoire dédié à la Vierge. La chapelle Saint Sébastien ornée de fresques du XVIe siècle borde l'ancien chemin muletier qui reliait le bourg à Nice. On peut aussi admirer dans le village une place jardin ornée de deux fontaines.

Average: 3 (1 vote)

Sainte-Agnès

Sainte-Agnès (source : wiki)

On parvient à ce village par les lacets d'une route étroite qui traverse un paysage en terrasses plantées d'oliviers et de mimosas. Cette localité merveilleusement ensoleillée, offre
des maisons anciennes aux toits de tuiles rondes, des ruelles pavées entrecoupées de voûtes et de boutiques d'artisans.

Average: 2 (3 votes)

Lourmarin

Lourmarin

C'est au XVIe siècle que les habitants du village protestant furent massacrés par Maynier d'Oppède.

Aujourd'hui, Lourmarin dispose paisiblement ses maisons des XVIIe et XVIIIe siècles un peu à l'écart de la délicate église romane et du magnifique château. Ce dernier construit par la famille d'Agoult au XVe siècle, devient le refuge de gitans au XIXe siècle et fut très endommagé. Par bonheur, il a été entièrement restauré en 1921 par un industriel lyonnais qui en a fait don à l'académie d'Aix.

Average: 3 (1 vote)

Pages