Les plus beaux sites touristiques et naturels de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Carte d'Aquitaine

Les grottes du Régulus et de Matata

Grottes de Régulus à Meschers sur gironde

Les Grottes de Régulus et de Matata sur la commune de Meschers-sur-Gironde constituent un ensemble d'habitations troglodytiques aménagées dans des cavités naturelles au cours des siècles.
A leurs pieds coule le plus long estuaire européen : celui de la Gironde, zone de transition entre l'eau salée de l'Atlantique et les eaux douces de la Dordogne et de la Garonne.

Average: 3 (1 vote)

Aubeterre sur Dronne

Aubeterre sur Dronne

On y découvre un village ancien avec ses ruelles en pente, pavées de galets, parsemées de jardins fleuris. Certaines maisons aux façades de craie blanche sont ornées de galeries en bois ou de balcons débordant de fleurs. Le village domine la verdoyante vallée de la Dronne et descend jusqu'à la rivière enfouie dans le verdure. Au centre du bourg sur la place, une statue veille sur les citoyens. Tout en haut du village, la ravissante église St Jacques conserve une très belle façade romane.

Average: 3 (1 vote)

Ars-en-Ré

Ars-en-Ré

Dans la partie occidentale de l'île de Ré, juste après l'isthme étroit que submergent parfois les grandes marées d'équinoxe, Ars en Ré est situé à proximité des marais salants du Fier d'Ars. Ses ruelles, bordées de petites maisons blanches à volets verts, sont si étroites qu'il a fallu jadis entailler certains murs d'angle pour permettre la circulation des attelages.

Average: 2 (1 vote)

La Flotte en Ré

La Flotte en Ré

Communauté de pêcheurs dès l'Antiquité, le village s'est développé au XIe siècle autour du château des Mauléon. Du marché médiéval, les venelles mènent à l'église Ste Catherine, construite au XIVe siècle à la place de l'ancienne chapelle du château et remaniée jusqu'au XVIIIe siècle.
De l'abbaye des Châteliers bâtie en 1156, ne subsistent que les murs latéraux de l'église et une partie du cloître.

Average: 2.5 (2 votes)

Mornac-sur-Seudre

Mornac-sur-Seudre (source : wiki)

La Seudre est un petit fleuve côtier de 70 km dont l'estuaire fait partie du bassin ostréicole de Marennes. C'est au fond de cet estuaire que se trouve le petit port de Mornac, avec ses cabanes d'ostréiculteurs alignées le long du chenal. Un dédale de ruelles entoure une vielle église fortifiée en partie de style roman avec un chevet semi-circulaire du XIIe siècle, la nef et la façade étant du XVe siècle.

Average: 4 (1 vote)

Talmont-sur-Gironde

Talmont-sur-Gironde

Edifié sur un petit promontoire rocheux qui s'avance en surplomb sur la rive nord de la Gironde, le minuscule village de Talmont dégage une rafraîchissante impression de sérénité avec ses étroites ruelles fleuries de roses trémières et bordées de jolies petites maisons blanches rehaussées de volets aux teintes pastel.

Average: 2 (1 vote)

Angles sur l'Anglin

Angles sur l'Anglin

Angles sur l’Anglin classé parmi “Les Plus Beaux Villages de France” est situé dans le Poitou, aux confins du Berry et de la Touraine. La ville possède un patrimoine varié révélant ses attraits touristiques et son originalité.
Née sur les falaises de la vallée de l’Anglin, la ville a su tout au long des siècles, évoluer en harmonie avec la nature environnante. Ville fleurie, de nombreux sentiers pédestres y prennent leur départ.

Average: 3 (1 vote)

Saint-Robert

Saint-Robert

Le village se dresse à l'emplacement d'une ancienne cité mérovingienne. Sur le plateau de St Robert, quelques vestiges d'une enceinte encerclant le monastère de son abbatiale romane.

Average: 2 (2 votes)

Collonges la Rouge

Collonges-la-Rouge

Quelle extraordinaire vision médiévale : toute rouge et rose, Collonges est d'abord un bourg muré. Ses constructeurs ont su exploiter le trésor de grès rouge du massif de l'Habitarelle qui la surplombe. L'enceinte du village conserve deux de ses portes par lesquelles transitait le commerce d'huile de noix et de vin du XVI au XVIIIe siècle.

Average: 3 (2 votes)

Turenne

Turenne

Le nom de cette localité était celui d'une vicomté qui forma pendant des siècles un véritable petit Etat souverain. De ce passé subsiste, dans la ville haute, les vestiges des trois enceintes et un donjon carré qui protégeaient le château. Celui-ci fut d'ailleurs démantelé au moment du rattachement de la vicomté à la Couronne de France, et il n'en reste que deux tours, dont l'une, la tour de César, date du XIIIe siècle.

Average: 4 (5 votes)

Pages