Les plus beaux sites touristiques et naturels de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Carte d'Aquitaine

Château de la Chapelle Bellouin

Un château du XIVe siècle, construit à côté d'une tour du XIIIe siècle dont la partie basse subsiste, et qui
a été complètement réaménagé lors de la première renaissance par Henri Bohier. Ce dernier était général des
finances de François 1er, tout comme son jeune frère, qui a construit Chenonceau, c'est l'exemple unique d'un
château fort, complètement refait à neuf en introduisant l'architecture renaissance dans notre pays.

Aucun vote pour le moment

Château de Chambonneau

Auparavant, le domaine était la possession de l’abbaye de Ligugé, le plus ancien établissement monastique
d’Occident encore en activité. L’abbaye vendit le domaine et un premier château fort y fut construit par Philippe VI
de Valois au début du XIVe siècle, il servait de lieu de défense au pied de la colline pour profiter de la rivière. Les
tours atteignaient 17 m de haut et le donjon carré 36 m de haut. Cette impressionnante place forte abrita Jean II

Aucun vote pour le moment

Château de la Bonnetière

Le château de la Bonnetière est situé dans la commune de La Chaussée (Vienne), il connut son apogée au XVIIe siècle, lorsque Richelieu décida de coloniser les terres incultes de la Nouvelle France.

Il possède un très beau pigeonnier octogonal du XIVe siècle.

La féodalité vous est contée grâce à ce château qui trône majestueusement dans la plaine céréalière du Poitou, loin des clichés sur la vie de châtelain.

Average: 2 (2 votes)

Château d'Angles-sur-l'Anglin

Construit au sommet d'une falaise abrupte, l'imposant château qui domine de ses 48 m la vallée de l'Anglin, témoigne d'un passé historique mouvementé et empreint de violents assauts.
Au XI° s. Hugues de LUSIGNAN et son fils Hugues le BRUN, élèvent cette forteresse, qui, remaniée au XII° s. sera, à la guerre de cent ans, considérée comme l'une des principales places fortes du POITOU et de la TOURAINE.

Aucun vote pour le moment

Château de Tennessus

Entouré de douves, muni de meurtrières, de hourds, d'un pont-levis en état de marche et de cheminées monumentales, ce noble château-fort propose un hébergement exceptionnel dans un cadre insolite. Les trois immenses chambres d'hôtes dont chacune occupe tout un étage du donjon du XIV ième siècle, sont soigneusement aménagées dans l'esprit médiéval avec pierres apparentes, décorations héraldiques, tapisseries, lits à baldaquins et mobilier d'époque...

Aucun vote pour le moment

Château de la Sayette

Le château connu depuis 1123, subit les aléas de l'histoire, investi par les Anglais, assiégé par les Huguenots,
puis est vendu comme bien national à la Révolution. Au XIXe siècle, l'architecte Boyer se voit confier les travaux
de remaniement, et érige une chapelle néo-gothique, entre 1856 et 1882.
Entouré d'un parc fermé par des grilles XVIIIe, le château se compose d'un corps central à deux niveaux sous

Average: 1 (1 vote)

Château de Saint-Mesmin

Un château "fort" en animations médiévales
Le château de Saint Mesmin, une forteresse du Moyen Age classée Monument Historique depuis 1993 et situé sur la commune de Saint André sur Sèvre, dans les Deux-Sèvres.

Aucun vote pour le moment

Château de Saint-Loup-sur-Thouet

Le site de Saint-Loup, par sa position stratégique au confluent des rivières du Cébron et du Thouet, de la plaine du Poitou et du bocage Gâtinais, est très tôt entouré d’une installation de défense militaire, dont le château constitue le maillon nord. Les premiers écrits mentionnent, au XIe siècle, Drogon, premier seigneur connu.

Aucun vote pour le moment

Château de la Roche Faton

Château de Guy de La Rochefaton, mentionné dès 1179, incendié en 1417, il est reconstruit au XVe et XVIe siècle par Mathurin Pidoux. Au XVIIe siècle, Les Vassé s’attachent à transformer les abords du château.

Aucun vote pour le moment

Château de Plassac

Un premier château fort existait en 1340, date d'un procès pour sa possession entre Guillaume de Flotte
et Pons de Mortane. Confisqué par la couronne elle est donnée à Renaud IV, sire de Pons, et reste dans cette
famille jusqu'à sa vente à Jean-Louis Nogaret de la Valette, duc d'Épernon. Le château aurait été reconstruit
vers 1555.
En 1633, suite à son altercation avec l'archevèque de Bordeaux et son excommunication, Jean-Louis Nogaret

Aucun vote pour le moment

Pages