Les plus beaux sites touristiques et naturels de la région Normandie

Carte Normandie

Lyons-la-Forêt

Lyons-la-Forêt

Ce paisible village qui doit son nom au dieu gaulois Lug, est niché au coeur de la forêt domaniale de Lyons, qui est tenue pour l'une des plus belles hêtraies de France et fut au Moyen Age, le terrain de chasse favori des ducs de Normandie.

Le village lui-même se compose de magnifiques maisons à colombage, abondamment fleuries, aux toits de tuiles ou d'ardoises percés de ravissantes lucarnes. Elles furent reconstruites aux XVIIe et XVIIIe siècles, de même que l'hôtel de ville et les halles, Lyons la Forêt ayant été ravagé par un incendie en 1590.

Average: 3 (1 vote)

L'Abbaye du Mont-Saint-Michel

L'Abbaye du Mont-Saint-Michel

Sur un îlot rocheux au milieu de grèves immenses soumises au va-et-vient de puissantes marées, à la limite entre la Normandie et la Bretagne, s'élèvent la "Merveille de l'Occident", abbaye bénédictine de style gothique dédiée à l'archange saint Michel, et le village né à l'abri de ses murailles. La construction de l'abbaye, qui s'est poursuivie du XIe au XVIe siècle, en s'adaptant à un site très difficile, a été un tour de force technique et artistique.

Average: 4 (3 votes)

Saint-Céneri-le-Gérei

Saint-Céneri-le-Gérei

Blotties sur les rives du fleuve, les maisons en pierre ocre avec leurs toits pentus en tuiles, ont attiré de nombreux artistes. Depuis, le village est devenu le refuge de prédilection des artistes et des artisans dont les boutiques se regroupent sur les rives de la Sarthe, près du vieux pont en pierre. Non loin de là, au milieu d'un pré niché dans la courbe du fleuve, se dresse la petite chapelle St Céneri. Edifiée sur l'emplacement d'une ancienne chapelle du VIIe siècle, elle fut construite par St Céneri, ermite et ascète italien.

Average: 3 (1 vote)

Barfleur

Barfleur

Ancien port romain viking, Barfleur comptait neuf mille habitants au temps de la puissance normande et resta le premier port du Cotentin au Moyen Age.
Ceinte de remparts dont il ne reste rien, la ville fut brûlée par Edouard III d'Angleterre en 1348, puis incendiée à plusieurs reprises aux XVe et XVIe siècles. Elle retrouva une certaine prospérité au lendemain de cette période troublée, grâce à la pêche et au commerce assuré par son petit port.

Average: 2 (1 vote)

Beuvron en Auge

Beuvron en Auge

Petit bijou de l'architecture normande, dominé par le pan de bois, Beuvron-en-Auge est classé "plus beau village de France". Reconstruite dans la tradition à l'aide de matériaux et d'éléments anciens, la halle matérialise la place du village sur laquelle on admirera également un superbe manoir du 15e siècle et plusieurs bâtiments en colombage datant pour la plupart des 17e et 18e siècles. Autour de la place, les commerces affichant leurs enseignes "rétro" rivalisent avec les balcons fleuris des maisons.

Aucun vote pour le moment

Château de Beausmenil

Château de Beausmenil By Stanzilla Public domain], via Wikimedia Commons

Exceptionnel château de style baroque Louis XIII bâti de 1633 à 1640, entouré d’un parc de 80 hectares dessiné par La Quitinie, assistant de Le Nôtre à Versailles.

La transparence de l’architecture, son reflet dans les miroir d’eau et les bassins, font du château, et de ses douves, agrémentées de jets d’eau un ensemble harmonieux.

Le château abrite une exposition permanente consacrée à l’art de la reliure depuis le XVIe siècle et une remarquable bibliothèque.

Average: 3 (1 vote)

Château de Canon et ses jardins

Château de Canon et ses jardins By The original uploader was Koreus at French Wikipedia via Wikimedia Commons

Le château de Canon est un château situé dans la commune de Mézidon-Canon, dans le département français du Calvados, en Normandie.

Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 11 juin 1941. Les jardins du château sont classés jardins remarquables, notamment grâce aux treize jardins clos de murs, appelés chartreuses qui servent d'écrin à des centaines de variétés de fleurs et sont ouverts à la visite.

Le château possède également cinq cabanes dans les arbres qui fait office de maison d'hôte.

Average: 2 (1 vote)

Château d'Ivry la Bataille

Ivry la Bataille est certainement l'une des plus anciennes tours maîtresses à contrefort conservées, présentant une articulation complexe salle/chambres/chapelle, avec abside débordante. Son attribution à Lanfroy, architecte de Pithiviers, est corroborée par d'anciennes vues de cette tour, montrant également une structure à abside débordante; celle-ci fut magnifiée dans la seconde moitié du XIe siècle par les tours de Londres et de Colchester, ainsi que par la tour de Grez-sur-Loing, plus tard par celle de Falaise.

Average: 2 (1 vote)

Château de Conches-en-Ouche

Remarquable château bati autour d'une motte, avec une tour maitresse circulaire primitivement voutée d'ogives et une enceinte flanqué coté de l'attaque par des tours circulaires jointives pourvues d'archeres en rame, et de talus carrés. Ce château de l'extreme fin du XIIe siècle est d'une construction sous influence Plantagenet.

Average: 2 (1 vote)

Château Gaillard (Les Andelys)

Château Gaillard (Les Andelys)

Majestueuse forteresse du XIIe siècle, édifiée par Richard Cœur de Lion, Roi d'Angleterre, Duc de Normandie. Construit en un an sur une colline qui domine la Seine dans la boucle des Andelys (station touristique), Château-Gaillard a constitué véritablement la pièce maîtresse d'un vaste système de défense qui commandait l'accès de la Normandie. Lors des guerres de Religion, après deux ans de siège, Henri IV investit Château-Gaillard et le fit démanteler.

Average: 3 (1 vote)

Pages