Les plus beaux sites touristiques et naturels de la région Pays de la Loire

Carte Pays de la Loire

Vouvant

Vouvant

Se dressant sur un promontoire qui domine un méandre de la Mère, à une vingtaine de kilomètres au nord de Fontenay le Comte, ce paisible bourg vendéen conserve une partie de ses anciens remparts. Son église romane, édifiée au cours des XIe et XIIe siècles, est abondamment ornée de motifs sculptés, dont les plus intéressants sont ceux qui figurent sur son portail nord, avec en particulier des scènes bibliques.

Average: 2 (1 vote)

Montsoreau

Montsoreau

Tout près d'une abbaye royale, Montsoreau est bâti autour de son château du XVe siècle, entre Loire et coteau. Le village conserve un riche patrimoine marqué par la marine de Loire et sa Dame, Françoise de Maridor, dont Alexandre Dumas a conté les amours tumultueuses et fatales avec Bussy d'Amboise.

Average: 2 (1 vote)

Château de Montreuil Bellay

Château de Montreuil Bellay By Thouta CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Le Château de Montreuil-Bellay est une vaste construction médiévale, plusieurs fois remaniées et se dressant au cœur de la Ville close de l'Anjou de Montreuil-Bellay dans le département du Maine-et-Loire.

Il est classé au titre des monuments historiques par arrêté du 18 juin 1979.

Average: 3.5 (2 votes)

Tiffauges, le château de Barbe Bleue

Le château de Tiffauges est situé sur la commune de Tiffauges, dans le département français de la Vendée. Il est parfois appelé « château de Barbe bleue », en raison de Gilles de Rais, son résident le plus célèbre ainsi surnommé.
La château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 9 juillet 1957.
Le château est la propriété du conseil général de Vendée. Il accueille une série de spectacles ainsi qu'un conservatoire de machines de guerre médiévales.

Aucun vote pour le moment

Le chateau de La Montchevalleraie

Le chateau de La Montchevalleraie

Nichée au fond d’une jolie avenue plantée d’arbres centenaire, La Montchevalleraie s’offre aux regards des amoureux du patrimoine.

Average: 1 (1 vote)

Château de la Guignardière

Château de la Guignardière By Stephanbloch via Wikimedia Commons

Le château Renaissance classé et entièrement meublé vous accueille pour une visite des caves aux charpentes.

"L'AVENTURE HISTORIQUE", parcours libre de jeux-énigmes dans le parc du château : "Les civilisations disparues" vous emmèneront découvrir les mystères de l'Egypte, des Mayas...

Le parc de 86 ha agrémenté de pièces d'eau, d'animaux et le circuit des menhirs.

Average: 3 (1 vote)

Château de Noirmoutier

Le Château de Noirmoutier a été construit à la fin du XIIeme siècle par Pierre V de la Garnache. Il représentait à l'époque le symbole de l'autorité et de la puissance du seigneur et la forteresse gardait le port et la ville. Elle protégea les habitants lors des nombreuses invasions de la flotte anglaise au XIV et XV siècle, des Bretons en 1430 et des Espagnols en 1524, puis des Hollandais en 1674. C'est à partir de 1793 que le château va être marqué par les guerres de Vendée.

Aucun vote pour le moment

Château de Clisson

Entourée d'une double douve et de murailles fortifiées dominant la Sèvre, le château médiéval de Clisson fut élevé au XIVe siècle pou sa partie orientale. Le reste fut construit pour François II de Bretagne dans la seconde moitié du XVe siècle. Olivier IV de Clisson, connétable de France et ami de Bertrand Du Guesclin, fut le plus célèbre des seigneurs de Clisson. Le château fut incendié en 1793 par les armées républicaines.

Aucun vote pour le moment

Château de Chassay

Un château aurait existé dès 550. Un document daté de 1096 mentionne le château que les évêques de Nantes possédaient à Chasseil, ancien nom de Chassay. Au milieu du XVe siècle l'évêque Amaury d'Arcigné le fait enclore de douves mais François II de Bretagne s'en empare, le transforme en pavillon de chasse et ce n'est qu'en 1500 qu'il est rendu à l'évéché.

Aucun vote pour le moment

Château de Châteaubriant

Les premières traces de la fondation du château de Châteaubriant remontent entre 1030 et 1042 alors que Brient, seigneur des lieux, devait laisser son nom à la ville. Vue en perspective du Château de Châteaubriant Vue en perspective du Château de Châteaubriant

Aucun vote pour le moment

Pages