Les plus beaux sites touristiques et naturels du département des Alpes-Maritimes

Les Grottes de Saint Cézaire

Les Grottes de Saint Cézaire

Les grottes de Saint-Cézaire ont été découvertes par hasard en 1870, et une première expédition a été tentée à la bougie en 1890, avant que l'éclairage électrique ne soit installé en 1825. Dans la grotte, la température est stable à 14° C grâce au fort taux d'humidité.

Aucun vote pour le moment

La Grotte de l'Observatoire

La Grotte de l'Observatoire

La Grotte de l'Observatoire est née de l'action de l'eau chargée de gaz carbonique, sur les calcaires dolomitiques. Sa température (18,65°C) est constante toute l'année. Elle a été aménagée dés 1947 et le premier visiteur fut accueilli le 2 août 1950.
La visite guidée d'une durée de 35 minutes ne laissera pas le visiteur indifférent. Ce monde de concrétions, de draperies, de stalactites et de stalagmites ne fait que prolonger le dépaysement procuré par le jardin.

Average: 3 (1 vote)

La Cascade de Vegay

La Cascade de Vegay

Pour découvrir les environs d'Aiglun, armez vous de bonnes chaussures et allez voir les pittoresques abris troglodytes.
La Clue d'Aiglun est incontournable, c'est l'une des plus grandioses de la région avec des gorges de 200m à 400m de haut, ne manquez pas non plus la cascade de Vegay qui fait plus de 140m de haut!

Aucun vote pour le moment

Château de Villeneuve-Loubet

Surplombant le village provençal et l’église de Villeneuve-Loubet, le château a été fondé au 13e siècle par Romée de Villeneuve, connétable et sénéchal provençal. Près de deux-cent ans plus tard, la forteresse a connu son apogée historique. En effet, le 18 juin 1538, François 1er, alors Roi de France, y signe la trêve de Nice mettant fin à la huitième guerre d’Italie. Évènement fêté comme il se doit par la fête de la Renaissance, commémorant la venue de François 1er à Villeneuve-Loubet et dont la cinquième édition se déroulera en juin 2011.

Aucun vote pour le moment

Château de Vaugrenier

Construit à la fin du 16ème siècle, par une famille originaire de Provence apparentée à Monseigneur du Laurens, célèbre archevêque d'Arles, le château se singularise, à l'étage noble, par une imposante pièce centrale, typique des constructions palladiennes et un petit oratoire chargé de stucs. Dans les étages et surtout au rez-de-chaussée, on trouve de magnifiques pièces voûtées.

Vers 1750, il fut acquis par la famille de l'actuelle propriétaire.

Aucun vote pour le moment

Château de Roquebrune-Cap-Martin

Le château englobait le village tout entier, au XVe siècle, le village s'est détaché et le donjon seul a pris la dénomination de château. Haut de 26 mètres, il témoigne du rôle militaire important joué autrefois par la cité. Construit au Xe siècle, il fut renforcé par une seconde tour au XIIe, puis encore renforcé au XVe par le prince Grimaldi, alors propriétaire. Mais il fut pris, incendié et saccagé en 1597 et 1747. Il fut ensuite laissé à l'abandon, puis restauré dans les années 1930 par un mécène britannique.

Aucun vote pour le moment

Château de Nice

La colline du Château, promenade obligée pour qui désire découvrir la ville dans son écrin de collines ou encore apprécier sa fraîcheur estivale, n’est devenue cet îlot de verdure qu’au cours du XIXe siècle.
Aujourd’hui, seuls son nom et de discrets vestiges rappellent le rôle défensif qui fut le sien durant près d’un millénaire de l’histoire de notre cité.

Aucun vote pour le moment

Château de Gourdon

Forteresse au IXe siècle, il devint au XIIe, après renforcement de l'ouvrage par les Comtes de Provence, une place imprenable à la frontière des Comtés de Vintimille et de Provence. Les arcades et le 1er étage furent ajoutés au XVIIe siècle. De 1598 à 1905, il fut la résidence des LOMBARD, Marquis de Montauroux.

Actuellement, on peut visiter le Château qui renferme des documents historiques, peintures, mobilier, armes et les terrasses qui donnent sur un environnement remarquable.

Aucun vote pour le moment

Château de la Napoule

A quelques kilomètres de Cannes, le Château de La Napoule occupe un site prestigieux en front de mer, connu des Romains, il y a plus de 2000 ans. Demeure des comtes de Villeneuve au XIVe siècle, la forteresse fût détruite et rebâtie à huit reprises, avant de devenir une manufacture verrière au cours du XIXe siècle.
Lors de la restauration du Château, le parc fut entièrement redessiné par Marie Clews.

Aucun vote pour le moment

Château de Crémat

L’histoire du Château de Crémat est intimement liée au vignoble de Bellet. En effet, la château fut construit en 1906 sur les restes de galeries souterraines érigées par une garnison romaine à Li Plana du Mari pour y favoriser la culture de la vigne et de l’olivier. Ces deux galeries voutées de 50 m dont la profondeur varie entre 4 et 10 m permettent au Château d’avoir les plus belles caves de la région niçoise.

Aucun vote pour le moment

Pages