Les plus beaux sites touristiques et naturels du département de l'Aveyron

Conques

Conques

La grande époque de Conques, aux XI et XIIe siècles, coïncide avec la construction de l'abbatiale romane et la création des plus belles pièces d'orfèvrerie de son trésor, dont la majesté en or de Sainte Foy. Sur le tympan de l'église, 124 personnages illustrent depuis plus de 800 ans le jugement dernier. La lumière à travers les vitraux, rehausse l'austérité romane.

Average: 3.5 (2 votes)

Estaing

Le village d'Estaing

De l'an 1000 à la Révolution, les seigneurs d'Estaing n'ont pas seulement marqué l'histoire de leur village. Pour avoir sauvé le roi à Bouvines en 1214, Pierre-Tristan offre des lis royaux aux armes de sa famille. En 1368, Pierre est nommé cardinal et gouverneur des Etats pontificaux. Sous Louis XVI, le vice-amiral Charles-Henri se distingue outre-atlantique dans la guerre de l'indépendance américaine. Le château des comtes d'Estaing domine les lauzes en écailles des hôtels Renaissance.

Average: 4 (1 vote)

Saint-Côme-d'Olt

Saint-Côme-d'Olt (source: wiki)

Le village s'est bâti au fil du temps à l'intérieur des fossés de l'ancienne cité du Moyen Age, dont subsistent trois portes fortifiées. Dominant le village de son clocher flammé, l'église du XVIe siècle, est de style gothique flamboyant.

Average: 3 (2 votes)

Sainte-Eulalie-d'Olt

Sainte-Eulalie-d'Olt (source : wiki)

La cité, de structure médiévale, est organisée autour de la place de l'église en une succession de ruelles et de placettes. De riches demeures des XVe et XVIe siècles évoquent la prospérité passée de ce bourg. Les maisons construites en galets du Lot entre le XVIe siècle et le XVIIIe siècle abondent de détails architecturaux.

Average: 2 (1 vote)

Belcastel

Belcastel

Protégées par les pentes boisées de la vallée, les maisons du bourg se blottissent au pied du château fort en suivant la courbe de la rivière. La forteresse fut dès le début du régime féodal, la propriété de la famille Belcastel, dont le rayonnement s'étendait de part et d'autre de l'Aveyron. C'est au XVIe siècle que la famille ruinée par les guerres de Religion, émigra en Languedoc. En ruines au XIXe siècle, le château récemment restauré, embrasse du regard le village restauré aux calades pavées, le four, les métiers à ferrer et la fontaine antique.

Average: 3 (1 vote)

Najac

Najac

Simple tour carrée au XIIe siècle, le château de Najac devient une forteresse au XIIIe siècle, sur ordonnance du roi Saint Louis. Sa position stratégique, qui en fait le verrou de la vallée, lui vaut une histoire mouvementée. Rois de France et d'Angleterre, comtes de Toulouse, protestants et croquants convoitent longtemps cette "clef de tout le pays".

Average: 4 (1 vote)

Sauveterre de Rouergue

Sauveterre-de-Rouergue (source: wiki)

Du temps des chevaliers, la cité médiévale a conservé ses portes fortifiées de St Christophe et St Vital, ses tours et ses douves. A l'intérieur, les maisons de pierre Renaissance ou à pans de bois et encorbellements surplombent ruelles et banelles, qui contournent la collégiale gothique au retable classé du XVIIe siècle jusqu'à la place centrale aux 47 arcades.

Average: 4 (1 vote)

Cité templière de la Couvertoirade

La Couvertoirade

Sur autorisation de Raymond Béranger, comte de Barcelone et prince du royaume d'Aragon, les Templiers essaiment des places fortes au XIIe siècle: La Couvertoirade devient le fleuron de la triade des commanderies du Larzac.

Aucun vote pour le moment

La Grotte de Foissac

La Grotte de Foissac

Situé entre les gorges de l'Aveyron et la vallée du Lot, ce site souterrain est remarquable par sa minéralogie et sa préhistoire.
D'accès facile pour tous, on peut y admirer une œuvre d'art éblouissante, sculptée par la nature. L'eau durant des millénaires a ciselé ces merveilles aux coloris tendres et aux formes gracieuses, le tout se reflétant sur les calmes plans d'eau de la rivière qui y serpente.

Aucun vote pour le moment

Brousse-le-Château

Brousse le Château © Tous Droits Réservés  par Renaud Avez

Cité pour la première fois en 935, le château de Brousse n'est sans doute alors qu'un modeste fortin surveillant le Tarn. Du Xe au XVe siècle, le fort occupe progressivement la totalité de l'éperon dominant le village en même temps que s'affirme la présence des comtes du Rouergue puis, à partir de 1204, de la famille d'Arpajon, dont un représentant deviendra duc et pair de France au XVIIe siècle. Restauré à partir de 1963 par une association de bénévoles, la Vallée de l'Amitié, l'ensemble fortifié est aujourd'hui ouvert au public.

Average: 3 (1 vote)

Pages