Les plus beaux sites touristiques et naturels du département de Charente

Château de la Mercerie

Château de la Mercerie

Lorsque les frères Réthoré arrivent en 1925 au manoir de la Mercerie en Charente à Magnac Lavalette à 25 minutes d’Angoulême , Raymond et Alphonse,vont réaliser un Château musée attenant au manoir du 19 ième Siècle .

La construction du Château commence en 1939 par la salle des Azulejos , juste en parrallèle à l’arrière du Manoir séparé par un couloir .

La construction va durer jusqu’en 1975 , pour finir par la seule façade de France , classé du 20 ième Siècle longue de 220mètres, appelée également le petit Versailles Charentais .

Average: 2.5 (2 votes)

Safari Parc de Haute Saintonge

Dans la Charente, le Safari Parc est un parc naturel. Le domaine est un sanctuaire privilégié d'observation et de conservation de la vie sauvage, faune et flore, dans un vaste milieu naturel.

En véhicules 4x4, découvrez et photographiez les animaux sauvages cohabitant en totale indépendance.

La visite en 4x4 dure deux heures environ et permet de surprendre la vie quotidienne des animaux.

Average: 2 (1 vote)

Parc Animalier de la Colline Enchantée

Parc Animalier de la Colline Enchantée photo de colline-enchantee.com

Sur 11 hectares, découverte d’animaux communs et exotiques : dromadaires, ratons laveurs, wallabies, autruches, émeus, lamas, mouflons de Corse, cerfs, daims, moutons, yack, antilopes, bisons d’Amérique, porc épic, nandous... et les animaux de la ferme.

A voir Exposition de l’ancien matériel agricole, retraçant l’évolution de la mécanisation de l’agriculture.

Ferme de découverte pédagogique pour les scolaires.

Average: 2 (1 vote)

Centre National de la Bande dessinée et de l'Image

Centre National de la Bande dessinée et de l'Image Par Dosto via Wikimedia Commons

Les musées imaginaires de la bande dessinée .

Bibliothèque : 35 000 albums et monographies,

2 300 titres de périodiques représentant 100 000 numéros.

Librairie, ateliers pour enfants, salle de cinéma.

Expositions temporaires.

Average: 3.3 (3 votes)

Velo Rail

Velo Rail photo de cf-charentelimousine.fr

Aujourd’hui, entre Roumazières et Confolens, les anciennes lignes de chemin de fer sont utilisées pour une balade originale en vélo rail.

Le parcours passe la Charente par le viaduc de Laplaud, serpente à travers les futaies de châtaigniers, dévale les pentes qui surplombent l’ample vallée de la Vienne, longe les hautes prairies.

Average: 2 (1 vote)

La vallée des Eaux-Claires

La vallée des Eaux-Claires

Située sur la commune de Puymoyen, la vallée des Eaux claires est bordée de hautes falaises propices à la pratique de l'escalade. Les nombreux chemins balisés au milieu de bosquets de genévriers et chênes verts encouragent à la pratique de la randonnée pédestre.

Average: 3 (1 vote)

les grottes du Quéroy

les grottes du Quéroy

Une trentaine de chambres creusées par les eaux souterraines dans le plateau calcaire : un parcours aménagé de huit cents mètres de galeries permet de découvrir les concrétions calcaires, stalactites et stalagmites. Les découvertes archéologiques sont au musée d’Angoulême. (Température 9°).

Aucun vote pour le moment

Les Sources de la Touvre

Les Sources de la Touvre

La principale source de la Touvre, appelée dans le pays le gouffre, miroite au fond d'un cirque dont les escarpements calcaires sont couverts de bois et sillonnés de sentiers pittoresques.
C'est la deuxième résurgence de France après la Fontaine de Vaucluse.

Aucun vote pour le moment

Aubeterre sur Dronne

Aubeterre sur Dronne

On y découvre un village ancien avec ses ruelles en pente, pavées de galets, parsemées de jardins fleuris. Certaines maisons aux façades de craie blanche sont ornées de galeries en bois ou de balcons débordant de fleurs. Le village domine la verdoyante vallée de la Dronne et descend jusqu'à la rivière enfouie dans le verdure. Au centre du bourg sur la place, une statue veille sur les citoyens. Tout en haut du village, la ravissante église St Jacques conserve une très belle façade romane.

Average: 3 (1 vote)

Logis du Maine-Giraud

Logis du Maine-Giraud Par JLPC CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Alfred de Vigny séjourne plus qu’il n’habite au Maine-Giraud. Le "logis" appartient à son grand-père maternel, le marquis de Baraudin. Sa tante en est devenue propriétaire lorsqu’il le découvre durant l’été 1823 à l’occasion d’une étape qu’il se permet avant de rejoindre sa garnison à Bordeaux.

Le décès de sa tante le ramène au Maine-Giraud en novembre 1827.

Un petit musée a été installé dans la salle à manger de la demeure (il est ouvert tous les jours, et l’on peut aussi monter dans la "tour d’ivoire").

Average: 2 (1 vote)

Pages