Les plus beaux villages

Carte des plus beaux Villages de France

Saint-Guilhem-le-Désert

Saint-Guilhem-le-Désert

Au confluent du Verdus et de l'Hérault, ce village s'est développé autour d'une abbaye fondée en 804 par St Guilhem pour abriter un morceau de la Croix offert par Charlemagne. On ne peut contempler aujourd'hui de l'ancienne abbaye qu'une très belle église du XIe siècle. Une partie des colonnes et des sculptures du cloître sont aujourd'hui au musée des Cloîtres de New York.
Le village qui conserve des vestiges de ses fortifications, est surplombé par les ruines d'un château du XIIe siècle d'où l'on découvre un magnifique panorama.

Average: 1.5 (2 votes)

Olargues

Le village d'olargues

Le site d'Olargues était occupé dès l'époque romaine. Abrité contre un rocher au pied du massif de l'Espinousse, entouré de vergers et de vignes, le village est dominé par une tour du XIe siècle, vestige de l'ancien château médiéval, transformée en clocher au XVe siècle. On y accède par l'escalier couvert de la Commanderie dont chaque marche est taillée dans un seul bloc de pierre et on découvre l'église St Laurent construite au XVIIe siècle avec les pierres des remparts dont on peut voir encore quelques vestiges.

Average: 1.5 (2 votes)

Minerve

Minerve

A la sortie des gorges de La Cesse et du Briant, là où les eaux des deux rivières se rejoignent, Minerve apparaît à l'extrémité d'un plateau calcaire bordé de falaises abruptes dans un fantastique paysage minéral et tourmenté. Le site est fréquenté depuis le paléolithique, quant au village, son origine semble antérieure à la forteresse des vicomtes du Minervois construite au XIe siècle.

Average: 3 (2 votes)

La Garde Guérin

La Garde Guérin (source : wiki)

Ce vieux village fortifié fut fondé au Xe siècle pour assurer la sécurité de cet endroit du plateau lozérois où sévissaient de nombreux brigands. La cité devient alors la résidence d'une communauté d'hommes d'armes recrutés parmi la noblesse, les pariers, qui escortaient les voyageurs en contrepartie d'un droit de péage.
De l'ancien château fort du village ne subsiste plus que le donjon :de son sommet, la vue porte très loin.

Average: 2 (1 vote)

Sainte-Enimie

Sainte-Enimie

Du monastère élevé en abbaye au XIVe siècle subsistent la salle capitulaire romane et la chapelle Ste Madeleine. Dans le village aux maisons médiévales et aux fenêtres Renaissance s'élève l'église romane du XIIe siècle qui renferme de belles statues.

La cité a conservé ruelles étroites et passages voûtés. La source de Burle est une fontaine vauclusienne aux pouvoirs miraculeux. Un sentier escarpé conduit à l'ermitage où Ste Enimie se retira à la fin de ses jours.

Au pied du village de Sainte-Enimie coule le Tarn propice à la baignade.

Average: 3 (2 votes)

Villefranche-de-Conflent

Villefranche-de-Conflent

Au XIe siècle, le puissant comte de Cerdagne opposé au comte de Roussillon, trouve en Villefranche un site stratégique, le village est en effet profondément encaissé au confluent de deux rivières. Aussitôt fortifié, il commencera à jouer son rôle défensif et conservera longtemps cette vocation car en ajoutant aux remparts médiévaux son système de fortification, Vauban renforcera au XVIIe siècle son rôle de capitale militaire d'une région resté longtemps frontalière.

Aucun vote pour le moment

Eus

Le village d'Eus

Conçu pour la défense, Eus a repoussé en 1598 les français et en 1793 l'armée espagnole qui dominait alors le Conflent. L'église St Vincent du XVIIIe siècle se dresse à l'emplacement du camp romain qui surveillait la voie allant de Terrenera à la Cerdagne, et de Notre Dame de la Volta, ancienne chapelle du château bâtie au XIIIe siècle.
A l'entrée d'Eus, la chapelle romane est dédiée au patron des vignerons et à St Gaudérique. Elle s'ouvre sur un porche du XIIIe siècle en marbre rose de Villefranche de Conflent.

Aucun vote pour le moment

Castelnou

Le Village de Castelnou

Dans la plaine du Roussillon, au sud-ouest de Perpignan, ce vieux village fortifié est niché au pied d'un ancien château féodal remanié au siècle dernier.
Les vestiges de ses remparts datant du XIIIe siècle entourent des ruelles pavées, bordées de maisons aux teintes ocrées, soulignées de lierre et de lauriers-roses.
Un certain nombre d'artistes et d'artisans y ont trouvé un cadre propice à leurs activités, qui concourent à l'animation de cette commune viticole où l'on peut déguster les excellents vins rouges produits dans la région.

Average: 1 (1 vote)

Capdenac-le-Haut

Capdenac-le-Haut

Perché sur un rocher en forme de presqu'île dominant le méandre du Lot, le village s'est paré au fil du temps d'un exceptionnel patrimoine architectural.
C'est dans cette cité fortifiée, probablement Uxellodunum, dernier oppidum gaulois résista à l'invasion des légions romaines de Jules César. Capdenac recèle un passé chargé d'histoire avec ses ruelles pittoresques, ses remparts impressionnants, ses monumentales portes et ses fontaines antiques.

Average: 3 (1 vote)

Peyre

Le village de Peyre

Situé à 7 km en aval de Millau, le village rupestre de Peyre est remarquable à bien des égards, et notamment pour ses maisons de tuf, ses calades (ruelles en pierre) et son église troglodytique. Ce site insolite, sculpté à même la falaise, offre également une vue exceptionnelle sur le Viaduc de Millau.

Average: 4.3 (3 votes)

Pages