Les plus beaux sites touristiques et naturels du département du Puy-de-Dôme

Pyramides - Vallée des Saints

Les tables de fée de la vallée des Saints à Boudes

La vallée des Saints, mini-Colorado auvergnat, doit donc son nom à ses grands pénitents (10 à 30 m de haut !) qui émergent de la végétation – le choc des matières et des couleurs est saisissant. Au début de l’ère tertiaire, le climat était tropical, chaud et humide. Ce régime a entraîné l’altération du gneiss et sa décomposition, accentuée artistiquement par l’érosion (pluie, vent). Ainsi, les Saints d’argile saturé en oxyde de fer veillent sur la contrée, mais il convient de les respecter en restant sur les sentiers aménagés.

Average: 2 (2 votes)

Les Roches Tuilière et de Sanadoire

Les Roches Tuilière et de Sanadoire

Dans le cirque profond et boisé du Chausse jaillissent deux grands monolithes, les roches Tuilière et Sanadoire.

La roche Tuilière, sur laquelle apparaissent des colonnes prismatiques de trachyte disposées en gerbes, représente la cheminée d'un volcan ruiné. La roche Sanadoire est un reste de cône. Elles sont séparées par une vaste vallée glaciaire où affleure le granite. Les deux Roches montrent sur leurs flancs de magnifiques orgues de phonolites produites par le refroidissement des intrusions.

Average: 1 (1 vote)

Tourbière de la Plaine Jacquot

Godivelle

Au lieu-dit La Godivelle (Lac d'en Bas). Un sentier de découverte permet de découvrir la faune et la flore de l'une des plus intéressantes tourbières d'Auvergne.

Average: 3 (4 votes)

Cheminée des Fées

Cheminée de fée

A Cotteuges, non loin de la route qui mène à Besse en Chandesse, on peut admirer une curiosité naturelle telle que l'Auvergne en présente beaucoup : une "cheminée des fées".
Lors d'éruptions volcaniques une masse de lave a été projetée en l'air et est retombée sur un sol argileux. L'érosion (pluie, neige, ruissellement) a délayé l'argile sauf sous l'énorme bloc de basalte.

Average: 3.5 (2 votes)

Cascades de la Vernière

Cascades de la Vernière

Deux cascades successives, à la sortie Est de La Bourboule : la cascade de la Vernière et du Plat à Barbe.
Ces deux cascades se découvre lors d’une belle promenade en forêt

Average: 3.5 (2 votes)

Les Fontaines Pétrifiantes de Saint Nectaire

Fontaines pétrifiantes, Bassin d'eau chaude

Les Fontaines Pétrifiantes de Saint Nectaire exploitent des sources chaudes (52°c) particulièrement riches en carbonate de calcium, pour fabriquer des bas-reliefs en calcaire.
Vous découvrirez cet artisanat des pétrifications au travers de cinq étapes :
- la grotte où jaillissent les sources chaudes
- la galerie d'épuration
- l'atelier de fabrication
- la fontaine pétrifiante et ses 14 mètres de chute d'eau
- la galerie d'exposition

Average: 1 (1 vote)

Cascade de Queureuilh

Cascade de Queureuilh

A quelques minutes du Queureuilh, un faubourg au N. du Mont-Dore : une cascade sur des orgues basaltiques. Voir aussi la cascade du Rossignolet, proche mais différente : elle coule sur une concrétion de calcaire. La Grande cascade est une haute chute (32 m) en surplomb de la falaise, près de la route de St-Nectaire.

Average: 3 (1 vote)

Usson

Usson

C'est dans ce village dont les origines remonteraient au temps des Celtes, qu'est érigée la plus importante forteresse de Basse Auvergne. Louis XI en fait une prison en y ajoutant trois murailles.

Average: 3 (2 votes)

Saint-Floret

Saint-Floret (source : wiki)

Les charmantes maisons de ce village se serrent les unes contre les autres sur les rives de la Couze de Pavin, précisément à l'endroit où la vallée du
même nom est la plus étroite, en un lieu criblé de gorges et d'escarpements granitiques.

Average: 2.5 (2 votes)

Saint-Saturnin

Saint-Saturnin

Bâti sur une coulée de lave dans la verte vallée de la Veyre, ce village appartenait autrefois à la famille auvergnate des La Tour, à qui on doit son imposant château des XIVe et XVe siècle.

Average: 2.5 (2 votes)

Pages