Les plus beaux sites touristiques et naturels de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Carte d'Aquitaine

Le Chaos et le Rocher des Fées

Le Chaos et le Rocher des Fées

L'abri des Rochers des Fées est situé dans des blocs erratiques de taille impressionnante. Au pied de l'abri se trouve le ruisseau du Brudou qui cascade au sein d'un spectaculaire éboulis granitique. On y retrouvera, entre autres, un curieux rocher en forme de tête de carpe. Au milieu de cet amoncellement de blocs de rochers, sur une large pierre lisse et en pente, on relève différentes empreintes qui ont suscité bien des légendes.

Aucun vote pour le moment

Les pans d'ardoise Travassac

Les pans d'ardoise Travassac

Les Pans de Travassac sont de magnifiques filons d'ardoise exploités depuis le XVIIe siècle, à ciel ouvert. Un intéressant sentier de découverte et un petit musée y ont été aménagés. Les 7 couches d'ardoise, épaisses de quelques mètres, ont la curieuse particularité d'être verticales et sont séparées par 6 couches de quartzite. L'ardoise ayant été extraite jusqu'à une profondeur de 200 m, on ne voit plus aujourd'hui que d'immenses plaques de quartzite, une pierre inexploitable car très dure.

Average: 3 (1 vote)

Les pierres Jaumâtres

Les pierres Jaumâtres

Situées à 602 mètres d'altitude et à 1 lieue d'ici sur le mont Barlot, les Pierres Jomathres s'amoncellent sous forme d'impressionnants blocs de granit, appelés anciennement Pierres aux Matres déesses gallo-romaines devenues les fées ou fades. D'autres vous diront que ces pierres tiennent leur nom du mot gaulois JO-MATHR (couper, faire couler le sang)

Average: 3 (1 vote)

les grottes du Quéroy

les grottes du Quéroy

Une trentaine de chambres creusées par les eaux souterraines dans le plateau calcaire : un parcours aménagé de huit cents mètres de galeries permet de découvrir les concrétions calcaires, stalactites et stalagmites. Les découvertes archéologiques sont au musée d’Angoulême. (Température 9°).

Aucun vote pour le moment

Les portes d'Enfer sur la Gartempe

Les portes d'Enfer sur la Gartempe

A cet endroit, la Gartempe apparaît dans son état le plus sauvage. Ses eaux contenues dans un lit étroit entre deux petites collines parsemées de rochers assez curieux, coule très rapidement pendant près de 2 kilomètres jusqu'au Roc de l'Enfer que l'on peut atteindre par des sentiers quelque peu raboteux et même périlleux.

Aucun vote pour le moment

Les Sources de la Touvre

Les Sources de la Touvre

La principale source de la Touvre, appelée dans le pays le gouffre, miroite au fond d'un cirque dont les escarpements calcaires sont couverts de bois et sillonnés de sentiers pittoresques.
C'est la deuxième résurgence de France après la Fontaine de Vaucluse.

Aucun vote pour le moment

Les Grottes de la Norée

Les Grottes de la Norée

Situées dans la vallée de la Boivre, à quelques kilomètres de Poitiers, les grottes de la Norée sont les seules cavités naturelles de la Vienne ouvertes au public.
Au fil des 150m de galeries et des 6 salles accessibles, la visite permet de découvrir diverses formes sculptées mises en valeur par des jeux de lumière : marmites d'érosion, rideaux de découpages, cascades pétrifiées, voiles, draperies, stalagmites... La nouvelle salle du macaroni enchantera petits et grands.

Average: 4 (1 vote)

Les Dunes de l'Ile d'Oléron

Les Dunes de l'Ile d'Oléron

L'Ile d'Oléron est la plus vaste des îles françaises après la Corse.
Elle est séparée de la côte par les Pertuis d'Antioche et de Maumusson. De longs chapelets de dunes s'étirent à l'ouest (Côte Sauvage) et au Nord (Dune des Saumonards).

Average: 3 (1 vote)

Les dunes de l'Ile de Ré

Ile de Ré Le Bois Plage

L'Ile de Ré s'étend sur près de 30 km. Elle est formée d'une suite d'ilôts, aujourd'hui réunis, dont les trois principaux sont Ré, Loix et Ars.
Au sud, une ligne de dunes repose sur un plateaux rocheux qui se poursuit loin vers le large, et forme la Côte Sauvage.
A l'ouest, au-delà de La Couarde commence les salines qu'une nouvelle génération de sauniers s'emploie depuis peu à sauver de l'abandon dans lequel elles tombaient inexorablement.

Average: 3 (1 vote)

La Forêt de la Coubre

La Forêt de la Coubre

La forêt de la Coubre s'étend sur une trentaine de kilométres, de Saint-Palais-sur-mer à Ronce-les-bains, en bordure de l'océan. La côte découpée, constituée de corniches et de conches de Royan à Saint-Palais-sur-mer, se transforme en immenses plages de sable fin au pied des dunes (La Côte Sauvage). Une piste cyclable s'étend à travers la forêt de Saint-Palais-sur-mer à La Palmyre.
Au sein de la forêt de la Coubre, vous découvrirez et vous pourrez visiter le phare de la Coubre.

Average: 3 (1 vote)

Pages